Comment entretenir son jardin de manière économique et éco-responsable ?

jardin potager eco-responsable

Selon une étude de l’Insee, la grande majorité des maisons construites après 1975 disposent d’un jardin. Cependant, le type de jardin diffère selon les cas puisque l’on retrouve aussi bien des jardins classiques, des terrasses, des balcons ou encore de simples rebords de fenêtre. Pourtant, quel que soit l’espace de jardinage dont vous disposez, il est possible de l’entretenir de façon économique et éco-responsable.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, pas de panique ! Nous allons tout vous expliquer dans cet article.

Éclairer son jardin de façon économique

Mettre en service son compteur avec ERDF

Dans le cas où vous venez d’emménager dans un nouveau logement, vous devez impérativement procéder à l’ouverture de votre compteur d’électricité, d’autant plus si vous souhaitez installer de l’éclairage dans votre jardin.

Le seul organisme habilité à mettre en service votre compteur est le distributeur ERDF (maintenant Enedis). Principal gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, il officie sur 95% du territoire et est en charge des travaux de raccordement, de l’ouverture et de la fermeture des compteurs ainsi que des opérations de dépannage.

Pour mettre en service votre compteur électrique et éclairer votre jardin, il suffit de choisir un fournisseur d’énergie puis de souscrire à une offre. Votre fournisseur contacte alors ERDF (nouvellement Enedis) qui prend rendez-vous avec vous afin de procéder à l’ouverture de votre compteur.

Comparer les fournisseurs d’électricité

Choisir une offre d’électricité à un tarif avantageux vous aide à réaliser des économies d’énergie. Pour trouver la meilleure offre, il faut faire le tri parmi la trentaine de fournisseurs qui se partagent le marché.

Depuis 2007, le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence, et vous êtes donc libres de choisir votre fournisseur d’électricité et de gaz. Le fournisseur historique, à savoir EDF, n’est plus en position de monopole et doit composer avec une multitude de fournisseurs alternatifs comme Engie, Total Direct Energie ou encore Eni. Pour comparer les offres d’électricité, vous pouvez retrouver la liste des fournisseurs d’électricité juste ici.

Faire le choix du jardin éco-responsable

Si l’agriculture intensive reste un gros problème pour l’environnement, il est tout à fait possible à notre échelle de créer et entretenir son jardin de façon éco-responsable. Mais avant de produire ses propres légumes bio, quelques connaissances s’imposent.

La connaissance de son environnement

Avant de commencer à planter ses carottes et faire pousser ses tomates, il faut connaître son jardin. Maîtriser votre environnement est le premier pas vers une production responsable et permet de tirer le meilleur de son jardin. Voici donc les paramètres à prendre en compte :

  • Le climat : il va de soi que votre zone géographique va déterminer le type de plantes, fleurs et légumes que vous pouvez planter. Certaines zones de votre jardin pouvant être plus chaudes que d’autres, installer un thermomètre est une bonne idée. De la même façon, avec un pluviomètre vous pourrez connaître la quantité de pluie que vous recevez.
  • L’exposition : la quantité de soleil reçue est importante puisque les végétaux en ont besoin pour se développer. Il est donc préférable de jardiner dans les parties les plus ensoleillées de votre propriété.
  • Le type de sol : les plantes ne poussent pas toutes dans le même type de sol. Vous devez donc connaître les caractéristiques minéralogiques de votre terre afin d’opter pour les plantations les mieux adaptées.

Adopter les bons gestes

Jardiner de façon éco-responsable, c’est aussi changer ses habitudes et adopter les bonnes pratiques. Si ces gestes demandent parfois un peu plus d’organisation et de temps, ils garantissent la bonne qualité de vos productions.

  • Utiliser du compost : nous sommes tous en mesure de fabriquer du compost, simplement en réutilisant nos déchets. Cela permet d’avoir un engrais 100% naturel à moindre coût.
  • Récupérer l’eau de pluie : l’eau représente la principale dépense lors de l’entretien d’un jardin. Afin d’arroser vos plantations sans faire exploser la facture d’eau, vous pouvez récupérer l’eau de pluie à l’aide d’une citerne ou de seau.
  • Bannir les produits chimiques : les engrais et produits désherbants sont extrêmement polluants et laissent des traces qui se retrouvent ensuite dans notre organisme. Des alternatives écologiques existent et permettent d’obtenir des résultats satisfaisants pour un impact bien moindre.

Pour aller plus loin sur la question du jardin écologique, vous pouvez consulter le site du magazine Consoglobe.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*