Les solutions bio pour lutter contre les mauvaises herbes

désherbage

L’élimination des mauvaises herbes est peut-être le plus grand défi des jardiniers bio. Il est possible de maintenir un sol et des conditions de croissance favorables aux herbes et aux légumes tout en limitant les mauvaises herbes au minimum sans utiliser de pesticides commerciaux nocifs et très polluants pour le sol. Découvrez en plus dans cet article.

Eviter les produits chimiques améliorent la qualité des plantes

La lutte écologique contre les mauvaises herbes peut exiger plus de travail que l’utilisation de pesticides chimiques plus traditionnel et néfastes, mais la récolte sans ces produits qui en résulte en vaut la peine. Le fait de savoir que les produits biologiques sont prêts à être consommés après avoir été brièvement rincé est une récompense en soi de cet effort de jardinage environnemental.

Un combat qui commence avant le semi

Le combat contre les mauvaises herbes commence bien avant que les graines soient plantées ou que les plants aient germé. La prévention est toujours le meilleur allié. C’est pour cela, que nous vous recommandons de prioriser l’utilisation de barrière qui empêcheront les mauvaises herbes de se développer.

Les journaux recouverts de paille constituent une barrière parfaite contre les plantes nuisibles. Non seulement cette méthode inhibe les mauvaises herbes pendant l’hiver, mais elle empêche l’érosion et nourrit le sol lorsque le papier et la paille en décomposition sont enfouis dans le sol au printemps.

Cet effet double action est redoutable et permet de profiter d’un engrais naturel.

Il suffit de poser quelques couches de journaux et de les recouvrir de paille en vrac. Une fois cela fait, mouillez immédiatement cette barrière de papier journal/paille avec de l’eau pour l’empêcher de s’envoler et placez des planches ou des briques par intervalles si des vents violents sévissent dans la région.

Utiliser un désherbeur thermique ou une griffe

Autre solution pour lutter contre les amats de mauvaises herbes plus localisées, notamment au niveau des terrasses, murets et zones de gravillons : l’utilisation d’un désherbeur thermique ou d’une griffe. Ces outils permettent d’attaquer la plante de façon localisée pour la déterrer.

Le désherbeur thermique permet de faire exploser les cellules des mauvaises herbes en les chauffant à haute température. Pour les jardins attenant à une maison, l’idéal est d’utiliser un désherbeur thermique électrique permettant d’avoir une grande autonomie d’utilisation et de faire facilement plusieurs passages sur le terrain au début du printemps pour éliminer les pousses de mauvaises herbes de façon écologique.

Utiliser des produits du quotidien comme désherbant

Un désherbant traditionnel qui se trouve sur la plupart des étagères de cuisine est le vinaigre. Mélangé avec du liquide vaisselle et de l’eau, il permet de lutter efficacement contre les mauvaises herbes de façon bio. Comme l’ingrédient désherbant du vinaigre est l’acide acétique, il tue toutes les plantes et doit donc être appliqué avec précaution pour ne pas abimer vos cultures également.

Contrairement aux vaporisateurs que l’on trouve dans le commerce, le vinaigre n’élimine pas les racines des plantes, et des applications répétées peuvent donc être nécessaires. L’objectif est de déshydrater les feuilles de manières à ce qu’elles ne puissent plus réaliser la photosynthèse. Attention toutefois, l’augmentation de l’acidité du sol peut être préjudiciable si le sol est déjà acide et la fertilité du sol peut être diminuée en raison de l’impact de l’acide acétique sur certains micro-organismes du sol.

Il est également possible d’utiliser l’eau de cuisson des pates ou du riz, riche en amidon qui viendra déshydrater les plantes. A chaque fois que vous préparez un tel plat, il suffira de l’asperger dans le jardin pour lutter contre la prolifération des mauvaises herbes à l’issue du repas et ainsi profiter d’un jardin dénué de mauvaises herbes.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*